Historique rapide de l'aïkido        0  3042 lectures



Genèse de l'Aïkido


Pendant une longue période durant laquelle il ne s'appelait pas encore Aïkido,cet art resta réservé aux nobles, chefs militaires et personnalités d'un certain rang, groupe relativement limité, avant de devenir par la suite le plus subtil et le plus élaboré des arts martiaux.
L'Aïkido, comme toute disciplines traditionnelles japonaises, est la forme moderne et pacifique d'un ancien art martial l'Aïki Jutsu qui prit le nom d'Aïki Budo en 1920.

C'est en 1942 que le nom d'Aïkido fût officiellement enregistré par le ministère japonais de l'éducation nationale.

Aujourd'hui l'Aïkido est pratiqué dans plus de 40 pays (notamment en Europe, en Asie du Sud-Est, en Afrique et sur le continent américain) par plus d'un million d'adhérents.

Les principes de l'Aïkido ont été créés, puis mis en pratique par le Maître japonais Morihei UESHIBA (1883-1969), à partir des techniques de combat des samouraïs Bushi.

Mais l'originalité de cet art réside dans l'intégration de concepts philosophiques et moraux, dans la recherche d'une voie de la paix plutôt que dans celle d'une utilisation purement agressive des techniques de combat.

 AI signifie l'harmonie, la coordination, l'union
KI reflète la puissance, l'énergie physique et mentale
 DO caractérise la voie, la recherche


L'Aïkido peut donc se traduire par l'étude ou la recherche de la coordination mentale et physique de l'énergie.


Maître Morihei Ueshiba


Le 15 janvier 1969 Maitre Morihei Ueshiba effectue une dernière démonstration, puis début février il est admis à l'hôpital de l'Université de Keio. II n'en ressortira que pour quitter le monde le 26 avril 1969. 
Après sa mort, il reçut un nom bouddhiste: Aiki in Seibu Enryu Daidoshi.
Né le 14 décembre 1883et plus connu sous le nom de Morihei Ueshiba, le Fondateur de l'aïkido a vécu une vie de quatre-vingt six années extraordinairement riche d’événements et d'aventures, marquée par un réel amour pour les arts du budo et influencée fortement par la religion Omoto-kyo.
De santé fragile et très nerveux, son père Yoroku Ueshiba (1843-1920) l'encourageait à nager dans la mer pour se fortifier. Très jeune il s'intéressaaux arts martiaux traditionnels ainsi qu'à la religion. Un jour, Yoroku, membre influent du Conseil Municipal du village côtier de Tanabe, fut sérieusement battu par des nervis à la solde de ses opposants politiques. La scène se déroula chez lui avec pour témoin le regard d'un enfant de douze ans: Morihei Ueshiba. 
Humilié, il jura de devenir fort, et que jamais on ne le traiterait comme on avait traité son père.
A dix-sept ans, il partit à Tokyo pour travailler dans un commerce. Son père voulait qu'il devienne un grand négociant.
Cependant Morihei montrait plus d'enthousiasme pour l'étude, pendant la nuit, de la méthode Tenjin-ryu de jujutsu que pour celle des arcanes du commerce.

(1) 2 3 »
Note 1.84/5
Note: 1.8/5 (171 votes)
Voir cet article au format PDF Imprimer cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur
Commentaire en débat
Design by: XOOPS UI/UX Team