Publié par: Jacques Maigret le 25/03/2020 17:10:00 16 lectures

Réflexions Le sens des mots

Le sens des mots

Bonjour à tous,

il y avait longtemps que je voulais réaliser ce genre de document.
Je "profite" donc de cette période particulière pour le faire.
Pour certains la lecture de cette fiche ne sera pas une découverte, et tant mieux.
Bonne lecture et prenez soin de vous


Bonjour à tous

Ikkyo, seiza, irimi tenkan……tous ces termes n’ont aucun secret pour nous, nous sommes capables de traduire concrètement ce que cela veut dire, ……. bref ! on parle le japonais de l’aikido ! Un japonais certes technique, et qui semble nous convenir, mais est-ce suffisant ?

Si on essayait d’aller un peu plus loin dans la compréhension pour tenter d’en saisir les subtilités ?

Demander à un japonais même débutant de réaliser kote gaeshi, ça lui parle, inutile de lui expliquer ce que cela signifie, il aura vite compris que c’est une histoire de poignet et de retournement, mais pour nous misérables occidentaux l’évidence est-elle de mise ?

Voici donc une tentative de définitions ou de précisions des termes japonais qui nous sont familiers, et qui espérons-le, nous aideront à mieux en comprendre le sens et donc enrichir notre pratique.

Commençons déjà par aborder quelques termes courants, en laissant de côté les gribouillis qu’affectionnent particulièrement les japonais, qu’on appelle kanji.

Etes-vous prêt ?

DOJO- signifiant la voie et la manifestation de la lumière.

C’est l’espace de recherche ou le lieu de la voie

SEIZA- se décomposant en :SEI qui veut dire droit etZA la place.

Le mot est composé de deux kanjis signifiant correct, droit et s’asseoir, siège.

On perçoit parfaitement comment se tenir !!!

SUWARI WAZA- WAZA c’est l’art, la technique, la compétence,

SUWARI est une déclinaison du verbe SUWARU : s’asseoir, rester stable, s’accroupir.

Il va falloir démontrer ses compétences à genoux !

Hanmi handachi waza- Ouh la ! ça fait beaucoup.

Tout d’abord HAN veut dire moitié (pour dire une demi-heure on utilise HAN), MI nous le connaissons, c’est le corps, DACHI (ou TACHI) c’est debout et WAZA c’est ce qu’on a dit auparavant.

Donc si on met tout cela bout à bout ça nous donne

La technique avec la moitié du corps à moitié debout

TACHI WAZA- si vous avez bien suivi jusque-là, inutile que je vous traduise.

Attention ! TACHI désigne aussi un sabre mais ce n’est pas le même kanji

BUKI WAZA- c’est le travail aux armes, on retrouve le terme commun WAZA, BUKI qui veut dire arme (vous l’aviez deviné !) est composé de deux kanji signifiant respectivement guerrier et ustensile, outil, instrument

On est content de savoir que le katana est l’ustensile du guerrier !

ZANSHIN- le cœur maintenu. Pour faire simple on dira que ZAN c’est attendre et SHIN c’est l’esprit, c’est-à-dire maintenir une extension constante de l’attention

Ça ne vous rappelle pas la vigilance ?

IRIMI- IRI est issu du verbe IRU (entrer) et MI le corps

Là on a tout compris !

TENKAN – Changer de direction, ce terme comprend deux kanji TEN signifiant rouler, tourner, changer et KAN échanger, remplacer, convertir.

Quand on y ajoute IRIMI ça semble très clair

MA AI- MA signifie la distance et AI comme vous le savez c’est l’union (le verbe AU signifiant se réunir)

C’est donc l’ajustement de l’intervalle temporel et spatial (WOW !!)

Bon ! Jusque-là tout va bien ?

Alors la prochaine fois nous aborderons ce qu’on appelle les principes.

 

A la semaine prochaine !