Publié par: Paolo Atzori le 21/09/2014 21:30:00 1853 lectures

Dernières actualités du club Les aikiventuriers

Les aikiventuriers

Les aikiventuriers

Après avoir démarré l'année avec Bernard Palmier, nous avions prévus de faire notre sortie de fin d'année.

Vu le temps du mois de juin celle-ci avait été reportée au mois de septembre...

voir la suite de l'article



Les choses s'annonçaient mal, la météo avait décidé de ne pas être clémente et une nouvelle annulation pointait son nez.

Pourtant Nathalie avait contacté le Professeur Condé qui a emménagé dans son immeuble (satisfait ou remboursé) et Geoffray nous avait conseillé certains rituels infaillibles : "Croisons les doigts pour la météo (brulez des cierges ... ou votre belle mère, ca peux toujours aider... au pire ca soulagera...) et venez avec votre bonne humeur habituelle !"

La bonne humeur pas de problèmes elle est toujours là dans notre club d'aiki. Toutefois je n'avais pas compris pour la belle mère, j'avais entendu votre Boulmer (Nadine de son prénom).

Nadine désolé si je t'ai fait peur quand je me suis approché avec mes pierres à feu en silex, je voulais juste avoir du beau temps pour me balancer dans les arbres...

Du coup je me suis rabattu sur des concierges comme me l'a conseillé Geoffray (avec un "a" Geoffray , avec un "a").

Comment? c'est pas des concierges non plus ?? des cierges ?? ah purée... désolé Madame Da Silva désolé ... (pour le lieu commun aussi ).

Bref malgré la pluie intermittente, nous nous sommes bien éclatés (certains contre les arbres, d'autres de rires mais d'en bas).

Nous nous sommes découverts des âmes de lémuriens et autres pandas arboricoles en blanc et noir avec plus ou moins de réussite.

Les limites et les peurs ont été repoussées, ce n'est pas toujours facile de se jeter de 6 mètres de haut pour aller attraper le filet 10 mètres plus loin et continuer à grimper.

Les enfants nous ont bien sûr épatés, chapeau au fils de Christophe qui a du battre le record du 100 m sur les ponts de singe, et bravo à tous nos jeunes, aikidokas ou non, pour leur bonne humeur malgré l'humidité qui nous faisait penser à la saison des moussons dans les forêts de Tarzan.

L'aikido à Melun c'est aussi partager des moments de plaisirs et de convivialité en dehors des tatamis

Un petit montage en attendant d'autres films ou photos.