Dernières actualités du club: stage Cosne sur Loire

Publié par: Paolo Atzorile 05/05/2011 22:30:00 3148 lectures

L'Â’an dernier nous avions fait une virée à Blois pour pratiquer lÂ’aikido et le shiatsu.

Et bien que par moment cela ressemblait plus à une sortie scolaire avec blague de potaches et autre jeux de mots foireux, nous avions tous passé un super week end.




Il fallait donc renouveler l'opération et, cette année, histoire de visiter une autre région , nous nous sommes rendus à Cosne sur Loire alléchés par la présence dÂ’Eric Marchand en tant que professeur dÂ’un stage de deux jours non loin des caves de Sancerre (euh non c'était pas l'objectif du week end...).

Au niveau organisation c'Â’était encore une fois tip top, Benoît aux commandes a su nous dégoter resto et bonne ambiance, Isabelle nous a trouvé un bon petit hotel à trois pas et demi du dojo et Jean Marc sÂ’était occupé de commander la météo.

Il avait commandé la pluie mais sÂ’est trompé de formulaire et nous avons eu TRES chaud. Entre les trombes dÂ’eau quÂ’il nous avait promis et qui nous ont empêchés de pique niquer sur les bords de Loire, et le soleil torride que nous avons eu , il nÂ’a pas su doser;

Nous avons donc pour la plupart commencé notre stage par un petit resto sympa histoire de nous échauffer.

Le cours dÂ’Eric , le premier jour mÂ’a rappelé ma première expérience du sauna , la vapeur dÂ’eau en moins et quelques degrés en plus. Les salles de sport modernes sans aération me laissent pantois et la langue pendante.
Cette chaleur a fait craquer Caro et Jéremy

Nous nÂ’avons travaillé pendant ces deux jours quÂ’une seule chose (oui je sais ça fait un peu loin pour n'étudier quÂ’une seule chose mais bon on avait les coteaux de Sancerre pas très loin ) : la simultanéité du travail des bras, tant à mains nues quÂ’aux armes (non je nÂ’en dirais pas plus il fallait venir ou alors il faudra aller le voir ce qui ne sera pas une perte de temps loin de là.

Nous avons vu étudié cette simultanéité comme point central (tiens donc ?) à travers plusieurs techniques.

LorsquÂ’Eric nous a résumé le stage en nous disant que nous avions travaillé une seule chose il a tout de même oublié de nous préciser que la simultanéité ne sÂ’arrêtait pas là, en effet il nous a prouvé que nous pouvions travailler simultanément la bonne humeur et lÂ’aïkido.
Et au fond cÂ’est quand même ce que nous étions venus chercher.

Pour faire un break entre les deux journées de stage, les aïkidokas de Cosnes et des environs (merci à la Charité sur Loire pour leur sympathique accueil également) avait organisé une petite soirée autour dÂ’un buffet froid et dÂ’une boisson à lÂ’orange avec un fort gout de rhum ou de lait de coco selon les gouteurs, voire de la pomme (si si il y en a ).


Et cÂ’est là que Franck sÂ’est déchainé et nous a fait honte à nous les aikidokas sérieux et austères que vous avez lÂ’habitude de cotoyer !!! je crois que les crampes aux muscles des joues et abdos trouvent leur source pendant ces quelques minutes de pure folie.
A tel  point quÂ’Eric Marchand lÂ’a pris comme uke dès les premiers instants du cours du dimanche pour lui rappeler que cÂ’est bien beau de se prendre pour Maverick ou Goose dans Top Gun mais que toute ce qui vole est amené à rejoindre le sol de façon plus ou moins rapide et brutale (voire simultanée) et sans siège éjectable. Franck avait proposé la veille de faire le cours en « petshop boys » traduction franckienne « juste avec le kimono et la ceinture et rien en dessous », il nÂ’a pas eu le temps de mettre son projet à exécution.

Pour finir notre séjour petit resto et grande balade dans les vignes

Il y avait les harlems globe trotter, désormais il y aura les « melunais globe trotter ». En effet notre champs dÂ’action se rétrécit, nous avons été repéré à Blois, à Cosnes , il nous reste encore quelques provinces aikidokales à écumer avant que les « men in white » (les petits hommes en blancs) ne nous rattrapent et ne nous fasse prendre de force nos pilules bleues.Peu de gens sont encore persuadés que nous nous déplaçons pour faire de l'aiki

Pour voir un peu plus de photos c'est là que ça se passe

Pour en télécharger une version de moins mauvaise qualité eh bien c'est par là