Dernières actualités du club: stage de Christian Tissier

Publié par: Paolo Atzorile 09/12/2007 21:30:00 3058 lectures Encore une fois (mais sûrement pas la dernière),nous nous sommes rendus au stage national de Christian Tissier Shihan, avec la certitude d'en tirer des pistes de travail pour quelques semaines. En arrivant au Gymnase Paul Appel,transformé en l'occasion en dojo de grande capacité,puisque nous étions pas loin de 400 le matin, pour finir à moitié moins l'après midi au grand dépit des organisateurs dont Bernard Palmier.Il a en effet rappelé que la présence de Christian Tissier est aussi un événement et a regretté que les stages nationaux n'aient plus l'aura d'il y a quelques années. Mais ce serait oublier celle de Christian Tissier, dont nous au moins avons pu profiter y compris l'après-midi. Le repas fut léger mais cela nous a permis de déjeuner avec quelques pratiquants des clubs voisins qui nous ont fait le plaisir de venir nous voir au Téléthon. operation communication telethon

Donc une fois que nous fûmes sur le tapis le stage a réellement pu démarrer, juste avant il semblait manquer quelque chose, sans doute nous . Bref que dire de nouveau sur le stage de Christian?? Eh bien en fait si vous attendez que l'on vous raconte les secrets du maître, vous allez être déçus!! Tout d'abord il fallait venir et ensuite nous n'avons pas vraiment fait de nouvelles techniques ,juste ikkyo,kotegashi et shiho. Oui juste trois techniques en une journée, pas terrible la productivité hein? travailler plus pour chuter plus?? non c'est pas le crédo de Christian. Déjà le matin il fallait trouver le bon créneau espace-temps pour chuter et avoir un gabari du mien pour espérer voir le tapis de près tellement il y avait de monde. Comme je disais à un partenaire, "on est en train d'apprendre à faire ikkyo sur un quai de métro un jour de grève". Christian nous exposé la vision de "son" aikido. Et rien que pour ça, personnellement je ne regrette pas de m'être déplacé. "Son" aîkido?? comment ça il y en a plusieurs??? il n'y en a pas qu'un ? le vrai de vrai?le pur des purs? celui qui vient en droite ligne du Japon et qui n'a pas été altéré par notre vision occidentale et matérialiste? Eh bien ... non!! L'Aikido tel que nous le pratiquons n'est qu'un ensemble de codes, de règles admises par chacun des pratiquants pour faire une technique. Mais cette technique n'est qu'un exercice, la finalité de l'exercice n'est que l'exercice mais permet l'acquisition des principes aiki. Tissier va même plus loin , "l'aikido ne marche pas" en situation réelle (ne me dites pas que vous ne vous êtes jamais posés la question,je ne vous croirais pas). "Il suffirait que l'attaquant relache sa saisie pour que les 3/4 des techniques n'aient plus de sens et aucune chance de réussir." Alors bon sang qu'est-ce qu'on fiche sur ces tatamis à suer (des fois), chuter (souvent), avoir mal (un peu)?? eh bien on cherche!! on cherche le principe celui qui permet de passer la technique!! Et pour ça il faut d'abord faire ses gammes par l'intermédiaire de codes admis entre les deux partenaires. Accepter le code et pratiquer ensemble c'est déjà un peu de l'aikido,un dialogue entre deux partenaires qui cherchent ensemble une perfection du geste qui aboutira à la découverte des principes de l'aiki,ceux qui permettent le placement juste,le moment où la technique est accessoire et la simple résultante du placement, d'un déséquilibre et d'un contrôle.